Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Bref aperçu historique de l'immigration polonaise en France


lundi 14 février 2011

Différents chiffres circulent quant à l'importance numérique de la communauté polonaise de France. On parle de cinq cent mille à un million de Polonais et Français d'origine polonaise répartis sur quatre générations, dont la moitié serait installée dans la région du Nord-Pas-de-Calais.

Cette forte présence polonaise en France est l'héritière d'une succession de flux migratoires d'inégale densité.

Les années 1830

La première vague est celle de la "grande émigration" liée à l'insurrection de novembre 1830. Numériquement la plus faible avec environ trois mille cinq cents personnes définitivement installées - essentiellement à Paris et dans ses environs -, elle comptait en son sein de nombreux et éminents représentants des arts et des lettres polonais (Chopin, Mickiewicz...) qui créèrent des institutions aujourd'hui historiques, et assirent une grande tradition.

Le début du XXe siècle

La deuxième vague, de loin la plus massive, remonte au début du XXe siècle, avec l'arrivée de mineurs polonais de Westphalie et de Rhénanie. Après la signature en 1919 d'une convention d'émigration entre la France et la Pologne, des centaines de milliers de paysans, de mineurs et d'ouvriers vinrent travailler dans les régions minières françaises (charbon du Nord, fer de Lorraine, potasses d'Alsace) et les secteurs agricoles (en particulier dans le centre du pays). De 1919 à 1931, la population polonaise passa de quelques dizaines de milliers de personnes à un demi-million.

La deuxième guerre mondiale

En 1939-40, des militaires qui avaient réussi à échapper à l'encerclement, gagnèrent la France où, sous la direction du général Sikorski, se reconstitua une armée polonaise. Une partie fut évacuée en Grande-Bretagne (l'Armée Anders), l'autre resta sur le sol français pour prendre une part active à la campagne de France et/ou s'engager dans la Résistance.

En 1944-45, une nouvelle émigration se dessina avec l'arrivée des personnes déplacées (D.P), anciens prisonniers des camps allemands et restes des armées polonaises.

Malgré des retours collectifs organisés dans les années 30 par des charbonnages français en crise, et le rappel des mineurs de France par un gouvernement polonais soucieux, entre 45 et 48, d'employer ses forces vives dans les mines de Haute Silésie qu'il avait nouvellement annexée, l'émigration polonaise de France avait atteint un seuil qu'elle ne devait plus dépasser.

Les années 1980

Elle connut cependant un sursaut dans les années 80, à la suite de la proclamation de l'état de guerre par le général Jaruzelski, le 13 décembre 1981. Cette émigration politique, économique par la suite, se concentra sur les grandes villes et la région parisienne.

Le XXIe siècle et l'espace Shengen

Aujourd'hui les changements survenus en Pologne, et notamment l'ouverture des frontières avec l'adhésion à l'Union européenne et à l'espace Shengen (1) -suppression des visas-, provoquent chaque année de nouvelles venues. Essentiellement temporaires, on ne peut guère parler à leur sujet de flux migratoire, mais plutôt de déplacement.

*

Si la France fut un pôle historiquement et culturellement essentiel pour la Polonia "zagraniczna", elle ne fut ni le seul, ni le plus important numériquement. À cet égard les Etats-Unis, le Canada et l'Australie arrivent au premier rang. L'Amérique du Sud (Brésil) et l'Angleterre au lendemain de la seconde guerre mondiale, les pays scandinaves (Suède) après 1981, ont également vu s'installer sur leur sol d'importantes communautés polonaises.

La Polonia française présente cependant certaines caractéristiques : son ancienneté, des créations majeures (Bibliothèque polonaise, la revue Kultura...), son hétérogénéité, liée à des flux migratoires successifs qui devaient mettre en présence des hommes et des femmes qui avaient connu un développement différent et ne se référaient plus ni à la même histoire, ni aux mêmes valeurs, ni à la même Pologne.

Note : (1) Espace Shengen



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Le COLISEE
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Géorgie
08. Kazakhstan
09. Kirghizstan
10. Macédoine
11. Moldavie
12. Monténégro
13. Ouzbékistan
14. Russie
15. Serbie
16. Tadjikistan
17. Turkménistan
18. Ukraine
19. Etats autoproclamés
20. Union européenne et pays membres
21. Grandes régions d'Europe et d'Asie
22. Séminaires et conférences (Europe de l'Est)
23. Evénements (Europe de l'Est)
24. Offres d'emplois et de bourses (Europe de l'Est)
25. Thèmes transversaux
26. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
La France face à ses premiers étrangers : la grande émigration polonaise de 1831

 



© 2014 COLISEE