Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Géorgie : Egnaté Ninochvili (1859-1894), écrivain


EGNATE NINOSHVILI OU INGOROKVA
jeudi 10 août 2006, par Mirian Méloua

Egnaté Ninochvili est né le 7 février 1859 dans une famille paysanne de l'Ouest de la Géorgie. Il commence ses études à Kéla pour les poursuivre au séminaire d'Ozourgueti. Il en est exclu en 1878 pour participation à une grève d'étudiants.

En 1886, il réussit à rejoindre la France et étudie à Montpellier durant une année.

Après avoir été un temps instituteur de village, il devient linotypiste dans une imprimerie de Tiflis, puis docker à Batoumi, ouvrier dans la raffinerie Rothschild, employé de bureau dans les mines de manganèse de Zestaponi.

Miné par un labeur difficile et par le manque d'argent, sa santé se dégrade : il meurt de tuberculose le 12 mai 1894 à Tchirtchveti : un musée lui est consacré dans le village d'Artchéouli (1).

L'écrivain

Il commence à publier des articles dans les journaux en 1887, notamment dans "Iveria" (Ibérie), "Kvali" (Le Sillon), "Moambé" (Le Messager).

A partir de 1890, il publie des nouvelles qui s'inscrivent dans le mouvement du réalisme littéraire géorgien "Goguia Ouichvili", "Paliastomis tba", "Partakhi", "Mose Mtserali", "Gourris Adjankhéba" (La révolte de Gourie de 1841) et quelques oeuvres majeures "Ramdenimé motkhroba ?" (Combien de révoltes ?), "Simona", "Christiné". Il critique la société géorgienne, illustre le déclin de la noblesse et l'oppression des paysans ainsi que celle des ouvriers.

En 1916, Alexander Tsoutsounava utilise une oeuvre d'Egnaté Ninochvili afin de tourner l'un des premiers films géorgiens, "Christiné". Depuis, les films reprenant son oeuvre se sont multipliés.

L'homme politique

En décembre 1892, il fonde en Imérétie (2) un groupe de réflexion, le "Troisième Groupe", "Méssamé Dassi" (3), auquel participent Sylvestre Djibladzé, Noé Jordania et Nicolas Tchéidzé.

En février 1893, à Tiflis, ce groupe donne naissance au Parti ouvrier social-démocrate géorgien.

Egnaté Ninochvili est souvent considéré comme "l'inspirateur" de la sociale - démocratie géorgienne, dont la démarche cherchait à s'appuyer plus sur la classe ouvrière que sur la classe paysanne, à l'inverse des populistes et des sociaux-révolutionnaires plus tard. Son héritage sera revendiqué aussi bien par les menchéviques que par les bolchéviques.

Notes :

(1) Maison musée Egnaté Ninochvili, 2801, village d'Artchéouli (Archeuli), District de Lantchkhouti, (995 99) 79 90 28.

(2) Selon les uns le "Troisième Groupe" de réflexion se serait réuni à Tchiatoura, selon les autres à Zestaponi, selon les derniers dans la vallée de la rivière Kvirila, proche.

(3) Les "Premier Groupe" et "Deuxième Groupe" de réflexion inspirés par Ilia Tchavtchavadzé et Niko Nikoladzé dans les années 1860 et 1880 ont contribué à éveiller le mouvement national géorgien et un certain libéralisme.

Voir aussi :

-  Géorgie : les partis politiques avant 1991



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Le COLISEE
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Géorgie
08. Kazakhstan
09. Kirghizstan
10. Macédoine
11. Moldavie
12. Monténégro
13. Ouzbékistan
14. Russie
15. Serbie
16. Tadjikistan
17. Turkménistan
18. Ukraine
19. Etats autoproclamés
20. Union européenne et pays membres
21. Grandes régions d'Europe et d'Asie
22. Séminaires et conférences (Europe de l'Est)
23. Evénements (Europe de l'Est)
24. Offres d'emplois et de bourses (Europe de l'Est)
25. Thèmes transversaux
26. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Géorgie et France : Gaston Bouatchidzé, universitaire, traducteur et écrivain
Géorgie et Canada : Elena Botchorichvili, écrivain
L'écriture géorgienne : naissance au IVème siècle afin de traduire l'Evangile
Géorgie : Ilia Tchavtchavadzé (1837-1907), écrivain
Géorgie : Besik Kharanaouli, écrivain
Géorgie : Tchaboua Amiredjibi, opposant au régime soviétique et écrivain
Géorgie : Niko Nikoladzé (1843-1928), publiciste
Géorgie et Russie : Merab Mamardashvili (1930-1990), philosophe
Institut français de Géorgie : ouvrages français traduits en géorgien (2013)
Géorgie : Térenti Kvirkélia (1897-1934), dit Granéli, poète

 



© 2014 COLISEE