Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Géorgie et Grande-Bretagne : la chanteuse Katie Melua


MÉLOUA EKATERINÉ
dimanche 27 janvier 2008, par Mirian Méloua

Katie Melua est née le 16 septembre 1984 à Koutaïssi en Iméréthie, une région de Géorgie occidentale. Sa famille la conduit à Tbilissi et à Batoumi, avec un bref séjour à Moscou. Apès la guerre civile en Géorgie, son père, chirurgien, décide d'émigrer et la famille s'installe à Belfast en 1993, à Londres en 1998.

Après avoir gagné à 15 ans un concours de chanson à la télévision, elle s'inscrit à la "Brit School for Performing Arts". Elle est remarquée par le producteur, auteur-compositeur, Mike Blatt qui recherche une chanteuse de blues, jazzy.

Il lui facilite ses premiers enregistrements et elle sort trois albums

-  Call of the Search en novembre 2003, dont certaines de ses compositions personnelles comme The Closest Thing to Crazy (2) qui atteindra le Top 30 en Europe et le Top 50 en Australie,
-  Piece to Piece en septembre 2005,
-  Pictures en octobre 2007.

A fin 2007, Katie Melua totalise 7 millions d'albums vendus et détient le record de l'artiste britannique en activité.

Ses tournées la conduisent en Grande-Bretagne d'abord, puis en Europe, en Australie et aux Etats-Unis.

Lors d'une interview à la télévision géorgienne, à Tbilissi, elle montre qu'elle n'a pas oublié sa langue maternelle et répond sans hésiter aux journalistes.

Le 16 novembre 2006, elle reçoit à Londres le prix de la meilleure révélation féminine de l'année (World Music Award).

Elle s'investit dans l'action humanitaire, comme en Afrique du Sud aux côtés de Nelson Mandela contre le sida et comme au Sri Lanka pour l'aide à l'enfance.

Notes :

(1) Les noms de famille géorgiens sont parfois issus de noms d'animaux, Lomadzé pour "lomi" (le lion), Mguéladzé pour "mgueli" (le loup) ; Melua provient de "mela" (le renard) dont dérivent d'autres noms de famille comme Mélia, Méliava ou Méliva. La notion de "fils de"est généralement indiquée en géorgien par les suffixes "chvili" ou "dzé", à l'exception d'une région de Géorgie occidentale, la Mingrélie, "Samégrélo", où elle est indiquée par la lettre "a" à laquelle s'ajoute parfois une voyelle ou une consonne pour raison phonique. Avec les mouvements de population, cette pratique s'est étendue de Mingrélie à d'autres régions voisines comme l'Iméréthie, la Gourie ou l'Adjarie.

(2) Katie Melua se dit influencée dans ses compositions par la musique traditionnelle irlandaise et par la musique indienne, dans ses prestations vocales par la chanteuse américaine Eva Cassidy.



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Le COLISEE
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Géorgie
08. Kazakhstan
09. Kirghizstan
10. Macédoine
11. Moldavie
12. Monténégro
13. Ouzbékistan
14. Russie
15. Serbie
16. Tadjikistan
17. Turkménistan
18. Ukraine
19. Etats autoproclamés
20. Union européenne
21. Grandes régions d'Europe et d'Asie
22. Séminaires et conférences (Europe de l'Est)
23. Evénements (Europe de l'Est)
24. Offres d'emplois et de bourses (Europe de l'Est)
25. Thèmes transversaux
26. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
La violoniste géorgienne Lisa Batiachvili
La violoniste Lisa Batiachvili en concert à Tbilissi (19 mars 2011)
La mezzo-soprano géorgienne Nona Javakhidze
Le violoncelliste géorgien Alexandre Tchidjavadzé
Le musicien géorgien Artchyl Kharadzé
Géorgie : la soprano Tamar Iveri
Géorgie : la pianiste Margarita Chkheidze
Le pianiste géorgien Georges Bériachvili
Le pianiste géorgien Irakli Avaliani
Géorgie et Suisse : la pianiste Tamara Beraia

 



© 2014 COLISEE