Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Géorgie : Nona Gaprindashvili, quintuple championne du monde d'échecs


NONA GAPRINDACHVILI
lundi 3 octobre 2011, par Mirian Méloua

Nona Gaprindashvili est née le 3 mai 1941 à Zougdidi (Mingrélie), en Géorgie occidentale.

En 1961, elle gagne le tournoi des candidates au titre de championne du monde d'échecs.  

Cinq fois championne du monde


En 1962, elle obtient le titre de "grand maître féminin internationale" et s'empare du titre de championne du monde en battant la Russe Elisabeth Bykova.

Elle défend avec succès son titre

-  contre Alla Kushnir en 1965, 1969 et 1972,

-  contre Nana Alexandria en 1975.

Entre 1963 et et 1992, elle remporte 11 fois l'Olympiade d'echecss (10 fois avec l'URSS et une fois avec la Géorgie), avec 9 médailles d'or individuelles.

Elle remporte également cinq fois le championnat d'URSS d'échecs féminin.  

Une carrière politique


Elle joue de moins en moins. Elle remporte le championnat du monde féminin d'échecs des vétérans en 1995 et 2009. En octobre 2011, elle est classée 15ème géorgienne, 78ème européenne et 104ème mondiale.

*

En octobre 2003, avant la Révolution des Roses, elle apparaît sur les listes de candidature à la députation du Parti des Nouvelles Droites, un parti d'opposition modérée.

En 2007, au titre de présidente de la Fédération géorgienne d'échecs, elle proteste contre l'éviction du milliardaire Badri Patarkatsishvili de la présidence du Comité olympique géorgien, attribuant cette éviction aux pressions du pouvoir politique en place.

En 2008, elle rejoint le parti d'opposition fondé par Badri Patarkatsishvili, le Mouvement national-démocrate, parti qui disparaît avec la mort du fondateur.

En 2010, elle s'allie à Nino Bourdjanadzé, actrice de la Révolution des Roses, ancienne présidente du Parlement et passée à l'opposition, pour contester la majorité présidentielle de Mikheïl Saakachvili.

En mai 2011, cette alliance politique est à l'origine de manifestations devant la télévision et le Parlement. La police anti-émeute réagit avec violence : arrestations, blessés et morts sont dénombrés.



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Accueil
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Croatie
08. Géorgie
09. Kazakhstan
10. Kirghizstan
11. Macédoine
12. Moldavie
13. Monténégro
14. Ouzbékistan
15. Russie
16. Serbie
17. Tadjikistan
18. Turkménistan
19. Ukraine
20. Etats autoproclamés
21. Union européenne
22. Grandes régions d'Europe et d'Asie
23. Thèmes transversaux
24. Les séminaires et les conférences
25. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Rugby : les premiers "Lélos" géorgiens en France (1994)
Jeux Olympiques de Pékin (2008) : 28 athlètes géorgiens sélectionnés
Jeux Olympiques d'Athènes (2004) : 25 athlètes géorgiens aux couleurs de la Géorgie
Six jeunes Français à l'assaut du mont Ushba (4 707 mètres) en Svanétie
Rugby : 12 internationaux géorgiens dans les clubs français de 1ère et 2e divisions (2010 / 2011)
Géorgie : championne du monde de Judo 2006 par nations
Football : de quoi la Géorgie est-elle le nom ? (mars 2013)
Géorgie : le jeu de "lélo" ancêtre du rugby ?
Euro 2020 Football : Géorgie et Azerbaïdjan candidats à l'organisation
Géorgie : palmarès de l'équipe nationale de rugby (2011)

 



© 2013 COLISEE