Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Géorgie et France : le pianiste Irakly Avaliani


lundi 13 décembre 2010

Issu d'une vieille famille géorgienne, le pianiste Irakly Avaliani est né à Tbilissi, Géorgie. Il commence ses études musicales avec Madame Tcherniavskaïa à l'École Supérieure de Musique, à Tbilissi où il donne son premier concert à l'âge de neuf ans. Il poursuit ses études à Moscou, dans la classe du Maître Vlassenko, au Conservatoire National Supérieur « Tchaïkovski », où il remporte brillamment les plus hautes récompenses.

En 1974, il obtient le Diplôme d'État, la plus haute distinction à l'ex-U. R. S. S. qui lui ouvre les portes des grandes salles de concerts et qui lui permet d'enseigner dans tous les conservatoires nationaux et supérieurs.

Il commence sa carrière à l'époque où, en raison de la situation politique, il était très difficile aux artistes soviétiques de s'exprimer, de même que d'être autorisé à sortir du pays.

Aussi il décide de retourner en Géorgie pour se perfectionner auprès d'Ethèry Djakeli - Premier prix du Conservatoire Supérieur de Paris et du Conservatoire Royal de Bruxelles, élève de Lazare Lévy et d'Eduardo del Pueyo. C'est Ethèry Djakeli qui l'initie à la méthode de Marie Jaëll et qui reconstruit entièrement sa technique pianistique pendant cinq ans. Il fait partie des très rares privilégiés, avec Albert Schweitzer, Dinu Lipatti et Eduardo del Pueyo, à suivre cet enseignement.

Ensuite, en qualité de soliste de l'Agence nationale de Concerts de Moscou, il sillonne toutes les républiques de l'ex-U. R. S. S., de Riga à Vladivostok, du Caucase à l'Asie centrale, et de Moscou à Saint-Pétersbourg. Chaque année, il donne plus de 200 récitals, concerts avec orchestres et musique de chambre. Son répertoire très large lui permet d'aborder tous les styles pianistiques, de Scarlatti à Scriabine, du Romantisme à la musique contemporaine. Ses transcriptions, d'une extrême difficulté pianistique, renforcent sa réputation de musicien de qualité exceptionnelle.

En 1989, la perestroïka permet à Irakly Avaliani de s'installer à Paris. Il obtient la nationalité française en 1992. Son récital au Théâtre des Champs Elysée en 1995 lui a valu des éloges unanimes. Depuis, il donne de nombreux concerts en France et dans le monde. Il enseigne et anime des stages de perfectionnement en transmettant aux jeunes son savoir-faire.

Sa carrière discographique est très largement récompensée et son enregistrement des Trios de Brahms a été sélectionné par le Reader's Digest - aux côtés notamment de Carlo Maria Giulini, Aafje Heynis, Wolfgang Sawallich, Janos Starker et de l'Orchestre Symphonique de Vienne - dans un coffret dédié à Brahms.

Source : sites Irakly Avaliani et Marie-Jaël

Pour en savoir plus : http://www.marie-jaell.info/acteurs...



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Le COLISEE
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Géorgie
08. Kazakhstan
09. Kirghizstan
10. Macédoine
11. Moldavie
12. Monténégro
13. Ouzbékistan
14. Russie
15. Serbie
16. Tadjikistan
17. Turkménistan
18. Ukraine
19. Etats autoproclamés
20. Union européenne
21. Grandes régions d'Europe et d'Asie
22. Séminaires et conférences (Europe de l'Est)
23. Evénements (Europe de l'Est)
24. Offres d'emplois et de bourses (Europe de l'Est)
25. Thèmes transversaux
26. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Géorgie et France : la violoniste Lisa Batiashvili
Nicolas Zourabichvili, compositeur, d'origine géorgienne
Irakli Davrichewy, jazzman et historiologue du jazz, d'origine géorgienne
Géorgie et France, la pianiste Meguy Sparsiachvili, épouse Djakeli
Géorgie et France : la pianiste Elisso Bolkvadzé
Géorgie, Egypte et France : Artchyl Kharadze, alto
Géorgie et France : la mezzo-soprano Nona Javakhidze
Géorgie et France : la pianiste Khatia Buniatishvili
France et URSS : Ethéry Roukhadzé, épouse Djakéli, pianiste et professeur, d'origine géorgienne
Géorgie et France : Alexandre Tchidjavadzé, violoncelliste

 



© 2014 COLISEE