Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Géorgie : Ekaterine Siradze Delaunay, ambassadeur en France


jeudi 14 février 2013, par Mirian Méloua

 

Les études


-  diplôme en droit de l'Université technique de Tbilissi (1998),

-  Mastère d'analyse et de prévention des crises de l'Université Panthéon Sorbonne Paris 1 (2004).

 

La vie professionnelle


-  chef de projet (2004 à 2007) de l'ISFED (International Society for Fair Elections and Democracy) (1), une ONG spécialisée dans l'observation des élections,

-  directeur de l'ISFED (2007 à 2011) (2)

En mai 2008, dans une conférence de presse, Ekaterine Siradze Delaunay informe des pressions et des intimidations qui auraient été exercées sur les observateurs géorgiens lors des élections locales. Elle ajoute avoir constaté une augmentation anormale -par rapport aux élections présidentielles de janvier- du nombre de votants dans certains bureaux, militaires, pénitenciers ou hospitaliers,

En juillet 2010, elle participe -avec d'autres représentants d'ONG-, à une réunion avec la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, sur l'avancement de la démocratie en Géorgie.

-  consultant auprès d'organisations internationales (3).

En janvier 2012, recommandée par 27 ONG géorgiennes, elle figure sur la liste des candidats à la présidence du Comité central des élections : elle ne sera pas retenue par le président Sakkachvili parmi les trois derniers candidats proposés.

 

La carrière diplomatique


Le 5 janvier 2013, le vice-ministre des Affaires étrangères, Davit Zalkaliani, confirme les hypothèses avancées par les médias géorgiens concernant une possible nomination d'Ekaterine Siradze Delaunay au poste d'ambassadeur en France et à l'Unesco, poste vacant depuis le départ de son titulaire en octobre 2012.

Le 6 février, sur proposition du ministre des Affaires étrangères, Maia Panjikidze, le président de la République, Mikheil Saakachvili, décide de soumettre au Parlement la candidature d'Ekaterine Siradze Delaunay.

Le 20 février, le Parlement géorgien vote sa nomination, ainsi que celle de 8 autres ambassadeurs.

 

Notes


(1) En septembre 2012, l'ISFED, -Samartliani Artchevnebi-, après le départ d'Ekaterine Siradze Delaunay de sa direction, observe les réunions de la campagne législative tenues par la coalition le "Rêve géorgien" de Boris Ivanishvili (Zugdidi, Akhaltsikhe notamment).

(2) Elle abandonne ses fonctions de "directeur exécutif" après deux mandats, comme le stipulent les statuts de l'ISFED.

(3) Une homonyme Eka Siradze, juriste, est professeur de droit maritime à l'Ecole de Droit du Caucase depuis 2010, après avoir dirigé le département juridique d'Ocean Shipping Company (OSC) de 2000 à 2010.

 

Voir aussi


Géorgie : historique des titulaires de postes d'ambassadeur (2013).



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Accueil
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Croatie
08. Géorgie
09. Kazakhstan
10. Kirghizstan
11. Macédoine
12. Moldavie
13. Monténégro
14. Ouzbékistan
15. Russie
16. Serbie
17. Tadjikistan
18. Turkménistan
19. Ukraine
20. Etats autoproclamés
21. Union européenne
22. Grandes régions d'Europe et d'Asie
23. Thèmes transversaux
24. Les séminaires et les conférences
25. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Géorgie : Natia Djaparidze, ancien ambassadeur en France
Chronologie des ambassadeurs de Géorgie en France
Géorgie et France : Gotcha Tchogovadzé, ancien ambassadeur en France
Géorgie : Lana Gogobéridzé, cinéaste et ancien ambassadeur en France
L'ambassade de Géorgie en France
Mot de départ du Ministre Conseiller de la Géorgie à Paris, Gocha Javakhishvili (février 2013)
Géorgie : Mamuka Kudava, ancien ambassadeur en France
Entretien avec Mamuka Kudava, ambassadeur de Géorgie en France (novembre 2009)

 



© 2013 COLISEE