Accueil Brèves Plan du site Contact Admin


COLISEE Articles
comité pour l’information sur l’Europe de l’Est
   
 
 
[ Imprimer cet article ]


Le premier ministre géorgien Zourab Jvania en visite de travail à Moscou


lundi 24 mai 2004

Le premier ministre géorgien Zourab Jvania, arrivé à Moscou pour une visite de travail, projette de débattre dans la capitale russe des questions de coopération dans le domaine de la sécurité, ainsi que des questions liées au règlement des conflits interethniques et, en premier lieu, à la situation dans la république autoproclamée d'Abkhazie.

"Nous débattrons à Moscou d'un vaste éventail de questions ayant notamment trait à la sécurité, au règlement des conflits interethniques et, en premier lieu, de la situation en Abkhazie", a déclaré le premier ministre géorgien à sa descente d'avion.

Il y a aussi d'autres questions se rapportant aux rapports économiques et commerciaux entre les deux pays, a-t-il indiqué.

"Bien des problèmes en suspens se sont accumulés dans nos relations ces dernières années. La rencontre des présidents Mikhaïl Saakachvili et Vladimir Poutine a jeté de solides fondements pour un nouveau développement des rapports entre nos deux pays et je pense que les gouvernements de nos pays doivent tout faire pour utiliser ces nouvelles possibilités dans le but de régler les problèmes en suspens et de parvenir à des progrès sérieux dans tous les domaines", a indiqué le premier ministre géorgien.

La rencontre entre Vladimir Poutine et Mikhaïl Saakachivli a eu lieu le 11 février 2004.

La Géorgie cherche à régler la question des bases militaires russes sur son territoire (à Akhalkalaki, près de la frontière turque et arménienne, et à Batoumi). D'autre part, des "casques bleus" russes effectuent, dans le cadre d'un mandat de la CEI, une opération de paix dans la zone du conflit abkhazo-géorigen dans le district de Gali et dans les gorges de Kodori (et c'est uniquement grâce à leur présence, estime-t-on dans la capitale abkhaze rebelle, que de nombreuses sorties militaires géorgiennes ne se transforment en hostilités d'envergure). La force multinationale déployée en Ossétie du Sud comprend également des unités russes.

Pour sa part Moscou a plus d'une fois exprimé son mécontentement à l'égard de l'inaction de l'ancien gouvernement géorgien (sous Chevardnadze) face aux terroristes tchétchènes qui trouvaient refuge sur le territoire de la Géorgie dans les gorges du Pankissi.

Ria-Novosti/24/05/04



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 
  01. Accueil
02. Albanie
03. Arménie
04. Azerbaïdjan
05. Biélorussie
06. Bosnie-Herzégovine
07. Croatie
08. Géorgie
09. Kazakhstan
10. Kirghizstan
11. Macédoine
12. Moldavie
13. Monténégro
14. Ouzbékistan
15. Russie
16. Serbie
17. Tadjikistan
18. Turkménistan
19. Ukraine
20. Etats autoproclamés
21. Union européenne
22. Grandes régions d'Europe et d'Asie
23. Thèmes transversaux
24. Les séminaires et les conférences
25. Les dossiers du COLISEE

Contact
 

 
 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Géorgie : défense nationale (avril 2004)
Géorgie : pourparlers Poutine/Saakachvili pour régler les relations russo-géorgiennes
Géorgie : Gocha Lordkipanidze, conseiller du premier ministre, présente sa vision de la place stratégique de son pays (2006)
Fin de la crise adjare : quelle monnaie d'échange avec la diplomatie russe ?
Les États-Unis s'implantent fermement en Géorgie (2003)
La Russie commence à transférer des ouvrages militaires à la Géorgie (septembre 2004)
Conseil de l'Europe et Géorgie : accalmie diplomatique (2004)
La Russie souhaite le règlement du conflit abkhazo-géorgien
La Géorgie et la Russie poursuivent la normalisation de leurs relations
Géorgie : différend commercial avec l'Ukraine sur la livraison de véhicules blindés (novembre 2005)

 



© 2013 COLISEE